Archives pour la catégorie Articles

Les poissons d’avril SEO & Geeks 2014

En ce premier avril 2014, les bancs de poissons sortent de l’ombre et c’est avec beaucoup d’humour (ou pas) et d’imagination que la sphère SEO tente de nous faire rire.

Olivier Andrieu a tenté de nous faire croire à la vrai mort du SEO avec son canular au travers des Google Webmaster Tools et la possibilité d’acheter ses positions SEO aux enchères.

L’équipe de Yooda nous a aussi réalisé un tool complet pour savoir si votre site est spammy ou pas. Le Chelourank est né.

Testez votre ChelouRank

Chelourank de mega.com

Evidemment Kevin alias 512Banque a trouvé un ptit truc rigolo pour injecter de l’html dans le bousin : http://www.yooda.com/chelourank/index.php?url=%3Ca%20href=http://www.deliciouscadaver.com%3E%3Cimg%20src=http://www.deliciouscadaver.com/images/logodc.png%20/%3E%3Cimg%20src=http://www.deliciouscadaver.com/images/logodc.png%20/%3E%3Cimg%20src=http://www.deliciouscadaver.com/images/logodc.png%20/%3E%3Cimg%20src=http://www.deliciouscadaver.com/images/logodc.png%20/%3E%3Cimg%20src=http://www.deliciouscadaver.com/images/logodc.png%20/%3E%3Cimg%20src=http://www.deliciouscadaver.com/images/logodc.png%20/%3E%3Cimg%20src=http://www.deliciouscadaver.com/images/logodc.png%20/%3E%3C/a%3E

 

 

Julio Potier via Boiteaweb.fr nous fait découvrir LE plugin WordPress SEO ultime qui permet directement depuis l’administration de son site WordPress de choisir sa position dans les SERP. Alors ça c’est vraiment le top ! Couplé avec la technique décrite par Olivier Andrieu et un peu de Beaume référencement entre les mains de Mmadou référencement on arrive à garantir totalement la position d’un site.

Google et le chat de Schrödinger

Vous vous demandez sûrement ce que vient faire la physique quantique dans le SEO. Eh bien c’est en discutant avec Thomas Leonetti alias @Yakiseo que j’en suis venu à divaguer là dessus.

L’expérience du chat de Schrödinger repose sur un simple fait : L’observateur influence l’expérience qu’il observe, ce qui est plutôt dommage quand on cherche à observer un phénomène.

Pour rappel et pour ceux qui ne connaîtraient pas le principe de cette expérience, voici en quoi elle consiste :

Un chat est enfermé dans une boite avec un flacon de cyanure. Ce flacon ne s’ouvre que lorsqu’on détecte la désintégration d’un atome radioactif, atome qui a 1 chance sur 2 de se désintégrer dans une période donnée. Si on se trouve à l’extérieur de la boite, pendant une minute, on a comme seule certitude que le chat a 1 chance sur 2 d’être vivant et une chance sur 2 d’être mort. Le chat est donc pour un observateur extérieur mort et vivant à la fois. Le seul moyen de le savoir est d’ouvrir la boite.

Une petite vidéo pour comprendre

J’en suis venu à comparer Google à l’observateur et Internet au chat de Schrödinger. Big G est bien gentil avec sa guerre psychologique qu’il est en train de mener face aux manipulateurs d’algorithme qu’on est, mais finalement pourquoi en sont-ils arrivés là, pourquoi s’acharner à vouloir nettoyer le web, pourquoi nous rabâcher de rester naturel, …

J’en suis venu à penser que Google a fini par influencer énormément la composition du web. La question est simple :

La page devant laquelle je suis existerait-t’elle si Google n’existait pas ?

Au final, avec cette simple question on se rend bien compte qu’énormément de pages existent uniquement pour Google. On se retrouve donc avec une très grande partie du Web qui n’existe que pour Google, alors que Google ne veut certainement pas ça, il souhaite que le web évolue sans son influence.

Qu’est-ce que serait le web sans Google ?

Evidemment j’écarte la réponse « Le Web ne serait pas »… J’imagine que sans Google le web serait composé d’une plus grande proportion de pages petinentes, qu’il n’y aurait pas de site de communiqués de presse, d’autoblogs, de MFA, de fermes de liens, de spamco, d’annuaires pourris,… et j’en passe.

Finalement sans Google le web serait comme Google semble vouloir nous montrer comment ils veulent qu’il soit (Ouch chaud la phrase là). On arrive donc à la conclusion de cette petite pensée.

L’observateur Google a donc ouvert la boite du chat et a influencé l’expérience. cela me fait pensé à cette image :

arbre-panneau-stop